Un travail qui manque de sens et d'autonomie ?

Placés au cœur de la transformation managériale, le manque de sens et le manque d'autonomie au travail sont désormais déclinés à toutes les sauces, convoqués sur tous les sujets.

Dans un récent sondage, par exemple, l'on apprend que les DRH sont 83 % à considérer que les solutions d'intelligence artificielle vont donner plus d'autonomie aux salariés et 77 % à penser qu'elles vont redonner du sens au travail en supprimant les tâches répétitives grâce à l'automatisation.

Une enquête réalisée en France auprès de 436 dirigeants ou managers et 1051 collaborateurs par l'Icam et HEC Montréal amène pourtant à s'interroger sur la réalité de ces manques.

« Je fais un travail qui a du sens » déclarent, en effet, 79 % des non encadrants et 80 % des managers intérmédiaires interrogés. Et ils sont à peu près dans les mêmes proportions à attacher beaucoup d'importance à leur travail, à estimer qu'ils font un travail qui en vaut la peine ou, encore, que leur travail est cohérent avec leurs valeurs.

Esprit d'équipe

En manque d'autonomie, les collaborateurs ? Interrogés sur les pratiques managériales de leur N+1, ils sont 68 % à déclarer le contraire.

Certes, l'on pourrait interroger cette autonomie, puisqu'ils ne sont plus que 61 % à juger qu'on leur donne la liberté de faire leur travail de la façon la plus efficace possible.

Mais de cette enquête, il ressort que c'est surtout la dimension collective qui pèche. Ils sont ainsi seulement 51 % à déclarer que leur manager discute ouververtement des problèmes avec eux pour trouver des solutions.

Ensuite, l'on passe sous la moyenne. Seuls 49 % déclarent que leur manager les fait travailler ensemble, dans un esprit d'équipe, 46 % qu'il leur apporte son soutien quand ils en ont besoin, 45 % qu'il les aide à avoir confiance dans leur capacité de résoudre des problèmes, 45 % qu'il discute avec eux pour prendre des décisions.

Et tout en bas de tableau, seuls 42 % des managés indiquent que leur N+1 prend le temps de leur expliquer les raisons des décisions et 37 % de leur expliquer à quoi va servir leur travail.

Alors : manque de sens et d'autonomie, ou simplement manque de collaboration ?

Promo Newsletter