Le virage 2.0, sous contrôle, de Renault