Quand Twitter impose sa cadence aux médias en ligne