Les acteurs de la distribution inégaux face aux médias sociaux