Frédéric Domon : « Il n'y a pas d'outil miracle pour favoriser l'apprentissage informel »