« Il faut s'attaquer aux vraies questions liées à l'entrée dans l'économique numérique »