Le collaboratif progresse, mais pas pour tout le monde