«Attention de ne pas recloisonner l'innovation, car aujourd'hui le risque existe»