Niveau d'engagement et sentiment de collaboration vont de pair

Le tableau ne serait donc pas si noir. Les résultats de l'étude « Engagement : état des lieux et leviers pour le développer », commanditée par l'agence 4eventsgroup, prennent le contre-pied de nombre de diagnostics alarmistes.

Sur les 1 236 personnes interrogées (agents de maîtrise, cadres et dirigeants d'entreprises privées et publiques), 58% se déclarent tout à fait engagées et motivées. Seules 12% d'entre elles ne le sont guère ou pas du tout. Les résultats auraient sans doute moins flatteurs si toutes les catégories de salariés avaient été consultées.

L'étude livre de nombreux enseignements concernant le niveau de motivation et d'implication des managers. On apprend ainsi qu'il augmente avec l'âge (faut-il y voir une corrélation avec le niveau de responsabilité croissant ?) et, plus surprenant, avec la taille de l'entreprise.

La partie la plus intéressante de l'étude traite des facteurs de motivation. Le premier d'entre eux, loin devant tous les autres, est de se voir confier des sujets nouveaux. Le manager en 2016 ne goûte guère la routine et il s'épanouit davantage dans une ambiance d'innovation permanente.  Ce n'est toutefois qu'un éclairage de la réalité.

Le rôle essentiel de l'équipe locale

Les ressorts de l'engagement sont multiples. « Il est fortement corrélé à des facteurs de cohésion locale », observent les auteurs de l'étude. Le croisement des résultats montrent que les personnes fortement motivées ne sont confrontées qu'occasionnellement à des soucis de collaboration au sein de leur équipe, contrairement à celles qui ne le sont guère, voire pas du tout.

Dès lors que la collaboration s'étend à d'autres services, la relation avec le niveau d'engagement n'est plus aussi marquée. Pour autant, les managers les plus motivés sont aussi les plus nombreux à prôner le décloisonnement avec des groupes de travail transverses et des outils de communication internes pour faire connaître les métiers de leur entreprise.

Autre enseignement de l'étude de 4eventsgroup, les personnes les plus impliquées évoluent dans des entreprises où les incitations économiques (primes, cadeaux, voyages…) sont plus collectives. Sur ce point, il reste encore de gros progrès à faire.

Promo Newsletter