Réseau social

Viadeo accueille les CCI de France et vise une large entrée dans les TPE-PME

Les Chambres de Commerce et d’Industrie et le réseau social professionnel français Viadeo ont signé hier un partenariat visant à apporter « aux TPE et PME de France les outils numériques indispensables à leur développement ». Etait présente pour l'occasion la ministre Fleur Pellerin, en charge justement des petites et moyennes entreprises ainsi que de l'économie numérique.

Premier volet de cet accord, il est prévu que la présence des 156 CCI régionales et territoriales sur le réseau social soit renforcée. Chacune se verra ainsi proposer une page Entreprise où elle pourra se présenter et un groupe de discussion où elle pourra communiquer en direction des entrepreneurs de son territoire et favoriser le partage entre eux. A fin juin, une quarantaine de CCI disposaient d'une page sur Viadeo.

Second volet, les conseillers des CCI joueront le rôle de formateurs à l'utilisation du réseau social auprès des entrepreneurs et porteurs de projets. L'objectif est de « former près de 40 000 entrepreneurs de TPE/PME chaque année », indiquait Dan Serfaty, co-fondateur et président de Viadeo, précisant que 15 % des 7 millions de membres du réseau social étaient aujourd'hui des entrepreneurs ou auto-entrepreneurs.

Sensibiliser aux bienfaits du réseau social

Malgré des études montrant la reconnaissance par les utilisateurs du réseau social de son intérêt comme facilitateur de relations, qu'il s'agisse de trouver de nouveaux clients, des partenaires, des fournisseurs, etc., Dan Serfaty remarquait que « les réseaux sociaux professionnels n’ont pas encore été assimilés par tous comme de potentiels générateurs d’opportunités business ».

D'où la nécessité de l'accord passé avec CCI de France, qui devrait permettre de sensibiliser les entrepreneurs aux bienfaits de Viadeo, à travers notamment leur accès aux groupes experts CCI. A noter qu'ils pourront également bénéficier d’un accès Premium gratuitement pendant 3 mois.

Quant à Fleur Pellerin, elle rappelait que le numérique est un facteur de compétitivité pour toutes les entreprises, et abondait sur la source d'opportunités que représentent les réseaux sociaux professionnels, pour les individus comme pour les entreprises.

Néanmoins, elle insistait sur la difficulté à diffuser le numérique dans les PME. « Il faudrait que tous les chefs d'entreprise prennent conscience du bienfait qu'ils peuvent tirer du numérique », remarquait-elle, pointant la nécessité de « collectivement rassurer et accompagner les chefs d'entreprise qui restent un peu réticents ». Une démarche qu'elle a elle-même initiée à travers le programme Transition numérique, lancé en novembre dernier.

Promo Newsletter