Les ambassadeurs, ces indispensables relais terrain

Avis aux volontaires prêts à s’investir pour promouvoir des pratiques collaboratives autour d’eux : les organisations recrutent des ambassadeurs à tour de bras.

Dernièrement, La Poste a annoncé vouloir en nommer 2 000 pour soutenir la mise à disposition d’Office 365 auprès des 200 000 employés. Pour sa part, Canal+ en a identifiés 200 parmi ses 7 000 collaborateurs.

Chez ces deux grands comptes engagés dans le déploiement de la suite de Microsoft, les ambassadeurs sont chargés de porter la bonne parole au plus près du terrain et, notamment, mettre en avant les nouvelles possibilités offertes par l’outil de productivité Teams.

Ces programmes de recrutement s’inscrivent dans les dispositifs d’accompagnement concotés par les entreprises. Celles-ci, encouragées par les éditeurs, ont pris conscience qu'il leur fallait se doter de relais locaux pour faire adopter de nouveaux usages.

La seule mise à disposition d’une plate-forme, même relayée par d’ambitieux plans de communication, ne s'avère pas suffisante.

Un rôle qui s'inscrit dans la durée

Le rôle de l’ambassadeur n’est pas circonscrit à la phase de lancement d’une plate-forme collaborative. Pour preuve, des entreprises déjà équipées y viennent à leur tour.

C’est le cas du groupe Artelia, un spécialiste de l’ingénierie de 3 800 employé. Il a ouvert son réseau social interne, basé sur Jive, il y a dix-huit mois et il s’apprête à recruter 50 ambassadeurs pour étendre les pratiques collaboratives.

L’exemple du groupe Pearson (le retour d’expérience de la semaine) est encore plus flagrant. Il a lancé son intranet social en 2010, également avec Jive.

Aujourd’hui, les deux tiers des 36 000 employés sont actifs en ligne, mais seule une minorité partage des contenus. Pour booster la participation, le groupe d’édition compte s’appuyer sur un réseau de 500 avocats (terme préféré à ambassadeur) qu’il est en train de constituer.

Un autre facteur joue en faveur de l’installation dans la durée des ambassadeurs : les plates-formes collaboratives en mode Saas ne cessent d’étendre leur spectre fonctionnel. Les utilisateurs, parfois désarçonnés, ont besoin d’être guidés pour tirer profit des dernières nouveautés. 

Promo Newsletter