Innovation

Inria lance iCommunity, nouveau pont entre recherche publique et PME innovantes

Mixant galerie de services et espace communautaire, la plate-forme web iCommunity a pour vocation de favoriser la rencontre entre chercheurs et PME du numérique en vue d'accélérer le transfert, vers ces dernières, des technologies de la recherche publique.

Le transfert, c'est en effet l'une des missions de l'institut de recherche publique en science du numérique depuis sa création. Une équipe d'une cinquantaine d'experts y est ainsi en charge de la question et plusieurs dispositifs, dont des rencontres Inria-industrie, visent à rapprocher le monde de la recherche et les entreprises dans cette optique.

« Avec la plate-forme iCommunity, nous souhaitions disposer d'un catalyseur qui contribue à multiplier les contacts entre les deux mondes, un espace où les uns et les autres puissent se comprendre, se rencontrer, dialoguer », explique Marie Gallas-Amblard, directrice adjointe de la communication d'Inria et chef du projet iCommunity.

Casser les idées reçues sur le transfert technologique 

Fruit d'un travail de deux ans mené par la direction du transfert pour l'innovation et celle de la communication, la plate-forme, développée sur Drupal 7, vise d'abord à apporter la compréhension de ce qu'est le transfert, en cassant notamment les idées reçues à son sujet, qui freinent cette rencontre possible entre recherche publique et PME.

Une infographie animée – Comment innover avec la recherche publique – aborde ainsi de manière didactique le transfert sous différents angles (formes, bénéfices, processus, etc.), tout en permettant d'entrer en contact avec les experts du transfert d'Inria, responsables sectoriels nationaux ou chargés de partenariats et projets d'innovation des huit centres de recherche régionaux.

A titre d'illustration, une rubrique « Histoires d'innovation » présente par ailleurs les témoignages d'entrepreneurs s'étant engagés dans un processus de transfert. « Les premiers sont sous forme écrite, mais nous en préparons de nouveaux en video », précise la chef de projet.

Enfin, cette partie service d'iCommunity comprend une rubrique Brevets & Logiciels, pour découvrir le patrimoine technologique de l'institut de recherche, tandis que les rubriques Agenda et Veilles se chargent de donner de la visibilité sur l'écosystème numérique en France.

Un espace de discussion orienté projet entre entreprises et acteurs de la recherche publique

Côté espace communautaire, l'ambition est de favoriser la naissance de projets grâce aux échanges sur cinq grandes thématiques, en s'appuyant notamment sur des événements qui leur sont liés. Ainsi, en prévision de la rencontre Inria-Industrie du 11 juin prochain, sur le thème Modélisation, simulation et calcul intensif, des discussions ont été lancées sur le calcul haute performance (HPC), qui fait par ailleurs l'objet d'un programme à destination des PME au regard des perspectives de développement offertes par son utilisation.

« Grâce à cet espace Communautés, nous allons pouvoir faire vivre les événements avant qu'ils se déroulent, en invitant les entreprises, les chercheurs, les experts du transfert, les pôles de compétitivité, mais aussi des homologues d'autres laboratoires à venir y discuter ensemble en direct », explique Marie Gallas-Amblard.

A l'inverse, une fois les événements passés, l'espace communautaire permettra de relancer les débats, par exemple à partir de vidéos des démonstrations réalisées par les chercheurs, comme celles qui sont en train d'être publiées suite à un événement récent sur le thème simulation et santé.

iCommunity, Accueil

La page d'accueil d'iCommunity met en valeur les contenus des six espaces de la plate-forme : Transfert technologique, Histoires d'innovation, Agenda, Veilles, Communautés, Brevets & Logiciels.

iCommunity, Patrimoine Inria

Brevets & Logiciels apporte de la visibilité au patrimoine technologique d'Inria. Déjà accessible sur le site de l'institut de recherche sous forme de base à télécharger, il y manquait cependant de lisibilité. Les fiches d'une soixantaine de logiciels sont déjà publiées sur iCommunity sur le millier existant. Côté brevets, la réalisation des fiches est en cours.

iCommunity, Communautés

L'espace Communautés facilite les échanges entre les PME innovantes et les différents acteurs de l'innovation sur des sujets classés en cinq grandes thématiques et permet de se constituer un réseau de contacts qualifiés. A noter que les membres des communautés peuvent tenir des discussions privées, une possibilité indispensable vu le caractère critique de l'innovation pour les entreprises...

Pour gérer la plate-forme, un Community Manager expérimenté a été embauché. Rattaché à la direction du transfert pour l'innovation, il se consacrera à temps plein à iCommunity, les experts du transfert étant quant à eux au premier plan pour intervenir sur la plate-forme à travers des commentaires et réactions aux sujets publiés ou via les discussions.

Bien entendu, l'enjeu est également que les chercheurs s'impliquent. Certains sont d'ailleurs déjà sensibles à l'intérêt que peut représenter iCommunity pour valoriser leurs travaux et entrer en contact avec des entreprises que ces derniers intéressent.

« Mais les chercheurs sont aussi concentrés sur leur mission et ils ne viendront pas spontanément sur la plate-forme de manière quotidienne, estime la chef de projet. Nous allons donc veiller à les solliciter en fonction des discussions. » 

Une ouverture sur l'écosystème d'Inria avant une communication à plus grande échelle

Lancée il y a trois semaines au sein d'Inria avant d'être ouverte à l'externe le 22 avril, iCommunity a donné lieu à une première communication en direction de l'écosystème de l'institut de recherche.

Elle a notamment été présentée à des acteurs de l'innovation avec qui Inria est en partenariat, comme Oséo, des pôles de compétitivités, l'Afdel ou encore l'Institut Carnot, qui ont de leur côté relayé l'annonce de son lancement.

« Dans un premier temps, nous souhaitons qu'iCommunity gravite dans cet écosystème, indique Marie Gallas-Amblard. C'est en quelque sorte une phase pilote, qui nous permettra de réaliser les ajustements nécessaires. Dans un second temps, sans doute à la rentrée, nous communiquerons de manière plus large. »

A noter que cette initiative s'inscrit dans la volonté gouvernementale de relancer le transfert afin d'en faire un levier majeur de croissance et de compétitivité. En novembre dernier, la ministre de la Recherche, Geneviève Fioraso, présentait justement 15 mesures pour augmenter l'impact économique de la recherche publique.

Parmi ces dernières, pour soutenir le transfert à destination des PME/ETI innovantes, la douzième proposait d'« augmenter les relations directes entre chercheurs et PME/ETI en créant un réseau social recherche/PME et un dispositif facilitant le conseil des chercheurs auprès des PME ».

Promo Newsletter