Réseau social d'entreprise

Le benchmarking comme outil d'aide au pilotage de son réseau social

Le cabinet Lecko annonce un programme de benchmarking destiné aux entreprises qui sont équipées d'un réseau social d'entreprise (RSE). L'idée est de leur donner les moyens de comparer leurs niveaux de maturité. 

« Les entreprises ont non seulement besoin de mesures, mais également de points de repère », déclare Arnaud Rayrole, PDG de Lecko. Pour toutes, il est acquis que les bénéfices tangibles d'un RSE se mesurent sur le long terme, mais elles veulent savoir si elles sont dans le bon tempo. 

Il leur arrive, plus ou moins régulièrement, d'échanger des informations sur la vitalité de leurs communautés dans le cadre des clubs utilisateurs. Le programme de benchmark leur donne la possibilité d'aller un cran plus loin en menant des comparaisons régulières auprès d'un panel plus large et en s'appuyant sur des indicateurs plus évolués que ceux fournis en standard par leurs plates-formes sociales.

Deux principes : gratuité et données anonymisées 

En pratique, un connecteur se charge de rapatrier les données d'activités fournies par le RSE, de les mouliner et de produire en sortie des scores d'adoption et d'engagement à partir desquels les entreprises peuvent se positionner les unes par rapport aux autres. 

Toutes les données sont anonymisées. « Les entreprises ne savent pas avec lesquelles elles se comparent », précise le PDG de Lecko. L'autre grand principe est la gratuité. Les entreprises, clientes ou non du cabinet de conseil, peuvent librement rejoindre le programme de benchmarking sans contrepartie financière. En revanche, elles s'engagent à mettre à disposition leurs données. 

Les seuls frais éventuels sont liés au développement du connecteur pour le RSE s'il n'est pas déjà au catalogue de Lecko. A ce jour, le cabinet en compte sept pour les logiciels de blueKiwi, Jalios, Jamespot, Jive, Knowledge Plaza, SeeMy et Yammer. Un huitième, pour IBM Connections, devrait suivre prochainement. 

Ce programme de benchmark prolonge l'initiative RSE Analytics qu'avait lancée Lecko début 2012 pour outiller se démarche de conseil. Il s'appuie d'ailleurs sur le même connecteur et reprend une version simplifiée des tableaux de bord. 

Produire un indice trimestriel et suivre son évolution

Les bénéfices pour l'entreprise sont évidents. Elle peut en déduire un rythme d'adoption des nouvelles pratiques, identifier des signaux faibles et des bonnes pratiques en matière d'animation de communautés. 

Lecko programme de benchmarking

Un jeu de filtres permettra de sélectionner des communautés comparables  en termes de nombre de membres et de typologie (communauté métier, de pratique, projet, de veille...).

De son côté, le cabinet compte bâtir un indice trimestriel reflétant la progression des usages des RSE au sein du panel d'entreprises associées à la démarche. C'est un moyen de gagner en notoriété.

Il prévoit, par ailleurs, de créer un groupe de travail réunissant tous les participants et de profiter des échanges pour bâtir de nouveaux abaques.

Promo Newsletter